Passer au contenu
Le shopping automobile numérique reste populaire

Communiqué de presse -

Le shopping automobile numérique reste populaire

Showrooms fermés, salon de l’auto annulé à Genève, obligation de port du masque dans les TP, interruptions d’exploitation dans les usines automobiles dans plusieurs pays et problèmes financiers généraux pour la population. Peu avant la fin de cette année 2020 extraordinaire, AutoScout24 tire un bilan et montre comment le Covid-19 a affecté le marché automobile suisse.

Les restaurants, les écoles et les trains étaient vides tandis que les hôpitaux et les centres de dépistage étaient bondés. Telles sont les images qui ont marqué l’année 2020. Pour de nombreuses branches et leurs entreprises, ce phénomène illustre les défis économiques engendrés par la pandémie. La branche automobile a elle aussi connu d’importantes difficultés, même si elle assure une grande partie de la mobilité individuelle, qui a d’ailleurs pris de l’importance pour de nombreuses personnes ces derniers mois en raison du risque de contamination par le coronavirus. Tels sont les enseignements qui peuvent être tirés des données d’AutoScout24, la principale plateforme en ligne pour véhicules de Suisse.

En 2020, les Suisses ont recherché davantage de voitures que l’année précédente
Le nombre de visiteurs sur la place de marché en ligne a augmenté considérablement par rapport à 2019, comme l’explique Pierre-Alain Regali, Managing Director d’AutoScout24: « Le nombre de nos utilisateurs a progressé en moyenne de 8 % par mois en 2020. Ce chiffre dépasse même 20 % aux heures de pointe au mois de juin. » Au printemps, la situation était encore très différente. Au début de l’état d’urgence, le nombre d’utilisateurs avait baissé, mais ils s’étaient raffermis dès le mois d’avril. En fin d’année, le nombre de personnes à la recherche d’une voiture sur la plateforme dépassait celui de l’année précédente. Les acheteurs ont également contacté plus fréquemment les vendeurs par téléphone ou par le biais du formulaire que l’année précédente, ce qui indique une forte propension à l’achat, d’après Regali.

Les occasions de qualité ont le vent en poupe
Les personnes à la recherche d’un véhicule apprécient surtout les occasions de bonne qualité, d’après l’expert du monde en ligne. Les raisons sont variées: à titre d’exemple, de nombreuses usines de montage de voitures ont dû fermer entièrement leurs portes pendant l’état d’urgence, si bien qu’il existe encore des problèmes et des retards de livraison pour les voitures neuves. « C’est pourquoi les occasions de bonne qualité telles que les voitures relativement récentes, bien équipées et ayant peu de kilomètres au compteur constituent une alternative prisée », déclare M. Regali. Les statistiques d’Eurotax et de l’OFROU confirment cette déclaration. Tandis que les immatriculations de voitures neuves se sont effondrées d’un quart par rapport à 2019, le nombre de changements de propriétaires sur des occasions était supérieur à son niveau de 2019, surtout sur les six derniers mois.

Les clients achètent des voitures neuves très consciemment
De janvier à novembre 2020, les prix moyens de voitures neuves ont subi une hausse pouvant atteindre 7 000 francs par rapport à 2019. Cette valeur est en forte baisse depuis l’été. En novembre, elle a rejoint son niveau de l’année précédente. Pierre-Alain Regali fait le point sur cette évolution: « Les achats de voitures neuves progressent à nouveau, mais leurs prix sur AutoScout24 montrent que les acheteurs s’intéressent actuellement plutôt à des voitures neuves légèrement moins chères. Pendant cette période qui reste difficile, les consommateurs réfléchissent très sérieusement à la voiture et à la variante d’équipement qui répondent le mieux à leurs besoins. »

Ceux qui pensent à acheter une occasion ne seront désormais plus tenus d’accepter des prix plus élevés qu’avant le début de la pandémie. Alors que les prix moyens des occasions avaient légèrement progressé par rapport à l’année précédente au printemps (+6 %), ils se retrouvent dorénavant au niveau de 2019, d’après AutoScout24.

Pierre-Alain Regali se montre confiant lorsqu’il examine le marché et salue les clients et les partenaires d’AutoScout24: « La branche automobile suisse et donc plus de 20 000 entreprises dans le pays ont accompli un travail exceptionnel ces derniers mois. Malgré les difficultés, elles ont trouvé des moyens leur permettant de maintenir leur activité et de répondre aux besoins de mobilité individuelle de la population. »


Avec plus de 170’000 offres tous les jours et plus de 15 millions de visites par mois, AutoScout24 (www.autoscout24.ch) est la première place de marché en ligne pour véhicules en Suisse, et aussi la plus connue. AutoScout24 est une division de Scout24 Suisse SA. Il regroupe des plateformes pour les véhicules (www.autoscout24.ch, www.motoscout24.ch), l’immobilier (www.immoscout24.ch), petites annonces (www.anibis.ch) et en matière d'assurances et de finances (www.financescout24.ch. L’entreprise appartient à Ringier SA (50%) et à la société d’assurances suisse la Mobilière (50%).

Contacts presse

Daniel de Carvalho

Daniel de Carvalho

Press contact Director Corporate Communications +41 31 744 12 42
Tobias Fässler

Tobias Fässler

Press contact Corporate Communications Manager +41 31 744 25 14
Nicole Riedo

Nicole Riedo

Press contact Corporate Communications Manager +41 31 744 25 14

Contenus similaires